KELAMALI » mandé

Articles avec le tag ‘mandé’

Toute la musique du Mandé… Kasse Madi.

Lundi 25 juin 2018

Identifier l’Afrique aux seuls rythmes de sa musique est certainement réducteur d’une culture qui a couvert tous les champs du dernier millénaire: les griots du Mandé sont le porte-voix des épopées de l’Afrique de l’Ouest, la bibliothèque discrète de ses secrets essentiels.

Ainsi Kasse Madi Diabate de Kela a-t-il témoigné par son chant des péripéties du présent et de celles d’un passé majuscule.
Un ami nous apprends qu’il vient de disparaitre.

Kasse de Kela, de la famille illustre de Kela Bala, fut un très grand griot pour toute l’Afrique et un concertiste célébré dans le Monde entier. Une voix exceptionnelle l’avait très tôt classé « Rossignol du Mandé» , au pair de sa cousine Sira Mori, mais l’essentiel était, bien au delà de performances vocales incontestées, la place de médiateur qui perpétua plus d’un demi-siècle l’authenticité de son nom: les Diabate de Kela ont illustré chacune des fonctions de griot et Kasse fut ambassadeur écouté auprès des Keita-Konate, mémorialiste du Mandé et chanteur lumineux des parcours du Monde malinké jusqu’aujourd’hui.
Il est présomptueux, pour un simple ami de France, d’espérer célébrer à sa mesure un tel griot qui chanta les géants.
Je veux simplement dire qu’il va désormais trop nous manquer.

Que la terre lui soit légère!
Michel Kuentz

Tristan bienvenu.

Lundi 13 février 2017

Du Bénin, un long message de Tristan qui annonce son prochain retour au Mali et raconte un peu de ce qu’il a engagé efficacement au Bénin. Autour de la musique et auprès des forgerons royaux d’Abomey: des pistes pour la Fondation Zinsou et sa permanence culturelle…
De très loin, hélas, je lui souhaite bienvenue au Mandé.
KelaMichel

Modibo Diabate

Mercredi 19 octobre 2016

On m’apprend le décès du Grand Griot Modibo Diabate, décédé de la fièvre typhoïde à Bamako fin Septembre.
Allié de la famille Kamissoko par son mariage avec la fille de Mansa Kamissoko et beau-frère de mon ami Mamadouba, Modibo a tenu une place centrale dans la vie de Kela,bien au-delà du cercle des griots: une activité incessante au service de la communauté du village, des initiatives raisonnées pour maintenir la place de Kela dans la tradition du Mandé et dans la modernité des structures de l’Etat malien l’avaient installé ambassadeur respecté dans tout le pays.
Très tôt, sa pratique impeccable de la langue française et son sens de la diplomatie l’avaient placé au côté des notables plus âgés dans tous les contacts avec les visiteurs étrangers et avec les administrations maliennes.
Avec ses frères,il avait installé récemment le « Campement Fama»  sous les manguiers centenaires de sa famille, pour accueillir en sourires, paroles d’Histoire et musique, au nom de Kela: l’endroit est ainsi naturellement devenu le cadre de filmage des prestations du célèbre chanteur kelien Kasse Madi Diabate, de groupes traditionnels malinke et de MoribaDiabate, le fils de l’actuel chef des griots Dietene Madi Diabate. On peut d’ailleurs apercevoir Modibo sur les enregistrements présenté par Youtube.
Ambassadeur, diplomate et musicien, Modibo maintenait ainsi la véritable lignée des griots malinkes installée honorablement au XIII° siècle par l’empereur Sundjata Keita.

Modibo n’est plus là, mais sa trace marquera sans doute longtemps la communauté de Kela.

Michel

ALERTE MERCURE AU MANDE: MOBILISATION EFFICACE.

Mardi 13 mars 2012

Une sérieuse mobilisation a immédiatement suivi l’alerte « Comme le serpent…»  que nous lancions fin Novembre pour un contrôle strict de l’extraction de l’or dans la fleuve Niger au Mandé: il fallait stopper tout de suite l’utilisation massive du mercure.
Nous avons relaté les interventions au fur et à mesure, qui témoignaient d’une réelle volonté d’agir, tant au niveau de la population et des autorités traditionnelles qu’à celui des autorités de l’Etat Malien représenté par le Préfet Diabate dans le Cercle de Kangaba.

Une récente visite sur place nous a permis de confirmer la rapide modification des systèmes de production: les dragues utilisant le mercure font maintenant appel à des groupes de femmes (notamment dans la population somono du fleuve) pour laver le sable et trier l’or en paillettes « à la battée»  sans mercure.
Donc du travail pour la population, sans danger de pollution massive.

Le Préfet Diabaté est très actif sur ce problème: il va réunir à Kangaba, avec l’aide des maires et des chefs de village de la zone tous les propriétaires exploitants de dragues, pour une information sur les dangers du mercure, la réglementation de l’exploitation de l’or par dragage du fleuve et les contrôles et sanctions qui seront mis en place par les autorités.
Nul doute que les différents ministères concernés soient associés à cette action.

Merci à chacun d’avoir agi fort au Mandé et de persévérer attentivement pour le futur des enfants.
On peut espérer maintenant.

KelaMichel