Articles avec le tag ‘keita’

« QUE LA TERRE…» 

Jeudi 29 mars 2012

Yamudu Jini, au centre, accueil de Claude et Henriette Viallat

Yamudu Jini, au centre, accueil de Claude et Henriette Viallat

YAMUDU JINI, chef des griots de Kela (Kela jelikuntigi), est décédé Mercredi à Kela.

Nous l’avions salué une dernière fois à Sebenicoro-Bamako (où il était venu faire soigner, auprès de sa femme, une grosse maladie) quelques jours avant son retour à Kela: on le savait très malade, mais sa disparition nous frappe et laisse un grand vide à BREMAN LA.

YAMUDU avait accueilli Claude et Henriette Viallat au Blon (vestibule) de la Bibliothèque du Mandé en 2009, aux côtés de l’Hadj Demba Mahdi Diabate alors chef des griots (auquel il devait succéder peu après). Ce fut un grand moment d’émotion partagée dont quelques images sont sur ce site web; ce jour là, tête nue sans son célèbre chapeau peul dont nous plaisantions souvent, YAMUDU avait laissé un moment son sourire espiègle de « bandit chef»  pour dire, au nom de l’Hadj Demba Mahdi et de la communauté des griots, l’histoire de la Bibliothèque et l’importance de la visite inespérée de Claude et Henriette en laissant échapper quelques larmes…

Ces larmes sont les nôtres aujourd’hui, celles de son fils SEYDOU DIABATE qui va porter au Kamablon Ti la récitation de l’histoire du Mandé, kumatigi (porte-parole) Diabate auprès des Keita depuis la disparition de Lansine.
Les larmes aussi de la communauté des griots de Kela (Kela Jeliya) et, plus largement, celles de tout Kela (Kela Jamana): au delà, à Kangaba, à Bamako, aux Pays-Bas, au Japon, au Cameroun et en France, on gardera longtemps le souvenir de YAMUDU JINI.

QUARANTIEME JOUR: la célébration des funérailles de Yamudu Diabate est organisée pour le week-end du 28 Avril prochain, à Kela.

« Que la terre lui soit légère» 

KelaMichel

Mandenkaw ka sebe mara yoro: la bibliothèque tam-tam…

Lundi 30 janvier 2012

On peut s’étonner que le livre semble souvent très loin des articles que nous publions ici: chacun des sujets simplement évoqués est pourtant un bébé de la Bibliothèque du Mandé à Kela.

Car une bibliothèque, partout, est une porte ouverte sur la vie, toujours bien au-delà des images traditionnelles de Culture et de Connaissance.
Le vrai nom de la Bibliothèque du Mandé est malinké, et on dit MANDENKAW KA SEBE MARA YORO.
Cette simple affirmation, et la décision originelle de faire de cette bibliothèque un medium pour dire et écouter le Mandé, posent clairement la démarche engagée depuis l’an 2000.

Les livres sont à Kela, venus de partout et qui traitent des sujets les plus divers dans toutes les langues.
Kela est au centre du Mandé depuis plus de 1000 ans sans doute et les griots ont porté leur connaissance du Mandé et de son Histoire très loin. Leur place est donc au centre du jeu, pour les récits du passé comme pour ce qui fabrique chaque jour l’Histoire de demain.
La bibliothèque est là pour appuyer cette fonction sociale essentielle, sans aucune fausse pudeur mais toujours dans le respect des hommes et des enfants qui sont nés là.

Ainsi, peu à peu, malinké de loin, on approche KELAMALI.COM depuis les USA, le CANADA, l’EUROPE ou la CHINE, pour connaitre plus vite les nouvelles du village, obtenir un contact perdu avec la famille au Mandé, agir si possible: un KEITA du Canada appuya ainsi fortement, à sa manière très efficace, l’action que nous avons engagée fin Novembre pour chasser le MERCURE mortel de notre Fleuve…

Loin de nous l’idée de prendre une place ou de déranger l’ordre qui fait la force du Mandé.

Notre TAM-TAM (disons TABALE) est simplement au service de tous.

KelaMichel