Articles avec le tag ‘kamissoko’

Modibo Diabate

Mercredi 19 octobre 2016

On m’apprend le décès du Grand Griot Modibo Diabate, décédé de la fièvre typhoïde à Bamako fin Septembre.
Allié de la famille Kamissoko par son mariage avec la fille de Mansa Kamissoko et beau-frère de mon ami Mamadouba, Modibo a tenu une place centrale dans la vie de Kela,bien au-delà du cercle des griots: une activité incessante au service de la communauté du village, des initiatives raisonnées pour maintenir la place de Kela dans la tradition du Mandé et dans la modernité des structures de l’Etat malien l’avaient installé ambassadeur respecté dans tout le pays.
Très tôt, sa pratique impeccable de la langue française et son sens de la diplomatie l’avaient placé au côté des notables plus âgés dans tous les contacts avec les visiteurs étrangers et avec les administrations maliennes.
Avec ses frères,il avait installé récemment le « Campement Fama»  sous les manguiers centenaires de sa famille, pour accueillir en sourires, paroles d’Histoire et musique, au nom de Kela: l’endroit est ainsi naturellement devenu le cadre de filmage des prestations du célèbre chanteur kelien Kasse Madi Diabate, de groupes traditionnels malinke et de MoribaDiabate, le fils de l’actuel chef des griots Dietene Madi Diabate. On peut d’ailleurs apercevoir Modibo sur les enregistrements présenté par Youtube.
Ambassadeur, diplomate et musicien, Modibo maintenait ainsi la véritable lignée des griots malinkes installée honorablement au XIII° siècle par l’empereur Sundjata Keita.

Modibo n’est plus là, mais sa trace marquera sans doute longtemps la communauté de Kela.

Michel

A LA DECOUVERTE…

Mercredi 23 mars 2011

Si vous venez à Kela, pour les fêtes du Kamabolon Ti de la Case de Kangaba en Avril, ou plus tard (et même dans la saison active des pluies de l’Hivernage), profitez du contact avac Mamadouba Kamissoko dès votre arrivée.

Il pourra vous faire vivre des parcours très originaux autour de Kela, à la découverte du vrai Mandé.

1/ de Kela au Fleuve (Badalabougou) en charette à âne , traversée du Niger en pirogue et découverte du site historique de Warakun. Descente en pirogue, au rythme du Fleuve (et baignade en pleine eau) jusqu’au port-village de pêcheurs à côté de Kangaba. Pique-nique chez l’habitant ou marche jusqu’à Kangaba (2 kms) pour déjeuner « les pieds sous la table» . Visite traditionnelle au Chef de Village pour être accompagné à la Case Sacrée. Retour à Kela par l’un des Sotramas (petits transports en commun  typiques) qui reviennent de Bamako chaque après midi (entre 14 h et 17 h) et circulent ensuite jusqu’à la frontière de Guinée. COMPTEZ ENVIRON 30 Euros (20000CFA) tout compris pour 1 ou 2 personnes, hors petits achats ou cadeaux de passage.

2/ de Kela à Kangaba par la « montagne»  et le site des bas fourneaux qu’il faut voir absolument: une matinée complète tout en charette à âne avec départ vers 8-9 h le matin , arrivée et Kangaba à l’heure du déjeuner et suite comme à la proposition n°1. Une belle et calme journée de découvertes et d’échange. Même budget.

Mamadou Ba parle bien le français, connait tout le monde sur le chemin: laissez-vous guider en confiance et n’hésitez pas à lui poser des questions sur tout. Quelques euros spontanés ou un achat de nourriture à Kangaba, en suivant ses conseils, pour le plaisir de Naïma sa femme et des 2 petits ?…

Vous verrez le Mandé vrai, et vous comprendrez que Kela n’est pas n’importe quel village.

Régalez vous, sans crainte ni réticences: Mamadouba Kamissoko est un vrai maliké, un Homme.