LA BIBLIOTHEQUE: UNE CLEF DU MALI.

Scan_Doc0005BAMAKO-KELA-BAMAKO: la route bitumée, des transports en commun plus confortables et à tous moments dans les 2 sens: ainsi BAMAKO-KELA, tous les jours jusqu’à 17 h à la gare de la Guinée de Djicoroni.

IMGP0573IMGP0574IMGP0565QUELQUES PAGES DU LIVRE D’OR DE LA BIBLIOTHEQUE DU MANDE…IMGP0569IMGP0570IMGP0571IMGP0583IMGP0568

Sous le regard d'André Pieyre de Mandiargues (photo) des coffres africains et tous nos secrets...

Sous le regard d'André Pieyre de Mandiargues (photo) des coffres africains et tous nos secrets...

LA BIBLIOTHEQUE DU MANDE EST UN OUTIL: MANDENKAW KA SEBE MARA YORO. Plus de 1200 volumes « modernes» , sur tous les sujets de notre possible, et environ 300 volumes rares et anciens qui furent publiés en Occident avant l’an 1800. Visite et consultation sur place moyennant une très modeste contribution pour assurer l’entretien et l’avenir de ce qui est là: pour remercier aussi ceux qui maintiennent bénévolement, à nos côtés, cette petite aventure importante pour tout le village et attentive aux visiteurs en voyage à Kela.

 Ainsi quelques livres, au hasard de votre plaisir:

+ DIOME Fatou : Le ventre de l’Atlantique (2003) Paris, Anne Carriere

Cette jeune femme talentueuse au rire éclatant participe désormais à tous les débats afro-culturels: la liberté autobiographique du livre remarquable publié en 2003 ne suffit pas à expliquer les positions décisives qu’elle défend sur la priorité des langues véhiculaires (français, anglais…) pour le développement de l’Afrique. Qu’en est-il du petit pays pauvre du bout du « Monde» , la Grèce antique, dont la langue parlée par peu de gens porte aujourd’hui encore une contribution majeure aux civilisations indo-européennes du progrès?

+ Yambo Ouologuem : Lettre à la France nègre (2003) Paris, Motifs
                                                      Le devoir de violence (2003) Paris, le serpent à plumes.

Auteur majeur de l’Afrique moderne, Yambo connut, sous d’autres formes, l’exclusion meurtrière qui fit taire Fily Dabo Sissoko: accusé de plagiat à parution du Devoir de Violence , pourtant immédiatement couronné du Prix Renaudot à l’époque, et trahi sans remords par l’intelligensia africaine du temps complaisant des indépendances et par son éditeur Le Seuil, Y.O. laissa définitivement la plume et refuse depuis tout contact avec le monde intellectuel. Retiré dans son village natal de Sévaré (Mopti), il se tait désormais, occupé à penser des morales essentielles et donc regardé comme fou…

+ CISSE Youssouf Tata et Kamissoko Wâ:

La grande geste du Mali (1988) et
Soundjata la gloire du Mali (1991) Paris, Karthala/ Arsan.

Wa Kamissoko connut la parole libre et sa mort, dit-on, n’est pas étrangère aux récits qu’il choisit de faire pour porter l’histoire des malinkés au-delà de leur langue… Youssouf Tata Cissé qui fit à ses côtés le recueillement des paroles vit désormais en France.

+ Jansen Jan:
Epopée, Histoire, Société. Le cas de Soundjata, Mali et Guinée
(2001) Paris, Karthala.( thèse)

L’universitaire hollandais ami de Kela (et du Grand Griot Lansine Diabate récemment disparu) a fait sa vie de notre Afrique: autour des griots malinkés d’abord, près des forgerons du feu et des secrets aujourd’hui. Animateur de l’association internationale M.A.N.S.A, il participe honorablement à tous les colloques et accompagne les travaux de nombreux étudiants en Europe et ailleurs.

A Kela: « Sidiki Kouyate» .

+ A. Senn- Borloz / Adama Dramé:
Djelia, être griot et musicien aujourd’hui
(1992) Paris, L’harmattan.

Certaines anecdotes approximatives sur les réalités de Kela ne doivent pas compromettre cette lecture: l’essentiel du livre est le récit du séjour du grand jembefola Adama Dramé qui fit ce voyage initiatique traditionnel jusqu’à notre village pour être reconnu « Maître-Karamoko»  partout.

+ Balandier Georges: Afrique ambiguë (1963) Paris, U.G.E 10/18

Pour comprendre les afriques au delà-de Kela, dans une langue rigoureuse au service d’une pensée respectueuse. Tout Georges Ballandier est à lire.

Et une découverte, au marché Dibida de Bamako: ESSAI SUR LES FONDEMENTS DU CINEMA AFRICAIN, Pierre Haffner, Les Nouvelles Editions Africaines/Abidjan 1978. 274 pp+photos.

Dernière minute, Février 2009: Les libraires de « Anciens Combattants» , tout près du Centre d’Artisanat où l’on conduit les touristes, viennent de racheter le stock d’origine d’un très beau livre publié au Mali dans les années 1970: COIFFURES DU MALI, in 4° cartonnage toilé sous jaquette illustrée, présente (avec des commentaires sociologiques simples et clairs) plusieurs dizaines de photographies Noir et Blanc des coiffures authentiques et des modes de parure de tête des femmes maliennes: achetez-le, c’est un beau cadeau et un document bientôt très rare.

Mais votre plaisir sera sans doute dans chacun des « et c…»  que vous offrent tant de volumes à découvrir ici à Kela, en brousse du Mandé.

ATTENTION : Le Mandé est un livre, dit-on, et sans doute aussi Bamako où vous serez inévitablement quelques jours dans le temps du voyage à KELA.

A Bamako donc, il faut voir absolument le MUSEE NATIONAL et le somptueux Parc National inauguré en 2011 qui présentent, sous la houlette du toujours dynamique  directeur Samuel Sidibe, de grandes expositions de qualité dans un superbe environnement: la rigoureuse scénographie des expositions témoigne du niveau international des équipes techniques et artistiques du Musée. C’est grâce à ces équipes qu’avait été mise en place la double exposition géante de CLAUDE VIALLAT au Printemps 2009: sans la compétence, la disponibilité et le sourire maliens, rien n’aurait été possible de ce que nous avions initié.

La réalisation remarquable de la Biennale 2011 de la Photographie, intégrant le Parc aux espaces d’exposition traditionnels, marquera certainement une étape importante: réservée aux travaux des photographes du continent, elle aura permis aux très nombreux visiteurs et aux curieux d’approcher la réalité d’une tradition plastique trop longtemps négligée.

NOUS RECOMMANDONS L’HOTEL MANDE (au bord du Fleuve), LE RESTAURANT RABELAIS (cuisine, accueil et service) ET LE RESTAURANT SAN TORO (large choix de cuisine malienne impeccable, décor et accueil) POUR REPRENDRE SOUFFLE AVANT L’AEROPORT.

Mais votre voyage au Mali ne sera complet qu’après une longue visite au marché d’antiquaires et d’artisans de N’GOLONINA, où vous pataugerez peut-être un peu pour connaitre quelques secrets de plus dans la causerie amicale autour d’un thé. L’occasion aussi de belles découvertes à prix très raisonnable si votre curiosité sait aller au delà: demandez Monsieur Sylla ou Ibrahim Keita, des amis de longue date à qui vous pouvez faire toute confiance.